Homme de Boue (1).jpg

"L'Homme de Boue"

« Il faut aimer la nature et les hommes malgré la boue. » Jules Renard

(...) En psychologie, la mare symbolise l’énergie féminine stagnante. Son fond noir où s’échappe la conscience est source de nombreuses superstitions. Il symbolise la perte, l’oubli et l’abandon. C’est sans doute de ce contexte que l’Homme de Boue tente de se défaire.

La mare se présente ici comme une phase d’initiation. Après avoir dominé la nature, s’en être détaché jusqu’à s’en dénaturer, l’homme de boue / l’homme debout renaît. Constitué de terre, matière ancestrale et primitive, elle est ici humide et vivante. Selon la tradition biblique, la terre est le symbole de la matière primordiale et féconde d’où l’homme s’extrait.

Cette mise en scène suggère la dualité de l’homme entre son désir d’exploiter la nature et sa volonté de vivre en harmonie avec. La symbolique est ici accentuée par l’arbre tombé au sol que l’homme de boue soutien. Guerrier silencieux, il tente d’aider et de « réparer la nature ». L’homme s’enlise, s’embourbe parfois de par sa difficulté à vouloir gouverner la nature et à la préserver dans un même temps. En mélangeant symbolisme, historique et art, l’œuvre propose une réflexion sur l’humanité en générale et sur notre rapport à la nature. Elle exprime nos propres contradictions et nous interroge sur nos paradoxes.

 

Titre: "L’Homme de Boue"

Technique : Sculpture de boue et herbes

Date de réalisation : 02/07/21

Lieu : Loches (37600)

 

Homme de Boue (1)
press to zoom
Homme de Boue (2)
press to zoom
Homme de Boue (3)
press to zoom
Homme de Boue (4)
press to zoom
Homme de Boue (5)
press to zoom
1/1